QUI ES TU?

Je suis Patrice, un autodidacte. Artisan du métier du cuir depuis quelques années, designer graphique et photographe depuis un petit moment. Je vis dans le village de Brigham, dans les Cantons-de-l’Est, après avoir vécu près de 10 ans à Montréal. Papa en plus, je ne peux pas demander mieux.

QUEL EST TON PARCOURS?

J’ai étudié dans un collège privé en graphisme, trouver mon propre stage ensuite en France, revenue travailler quelques années en agence, voulu en apprendre plus sur la gestion à l’UQAM au certificat avec des cours libres en design, mais avec ma plus grosse expérience de travail chez DavidsTea, j’ai eu le coup de foudre pour la vente au détail. J’ai alors préparé ma sortie de la ville en désirant avoir plus de formation autour des aliments transformés avec un certificat en gestion pratique et socioculturelle de la gastronomie. Je trouvais que travailler un jour pour une ferme ça avait du sens. 

COMMENT T’ES VENU L’IDÉE?

Bin pendant que je travaillais chez DT je regardais beaucoup les petites entreprises aux USA qui créent des objets durables, design avec une lifestyle fort. Je pense à Kaufmann Mercantile à l’époque que j’aimais beaucoup entre autres. Comme je n’avais pas de place pour un atelier à Montréal pour le bois, c’est sur le cuir que je me suis retourné. Tout comme le bois, je trouve que le cuir vieillit super bien. Et j’aimais l’odeur d’un vieux sac en cuir.

QU’EST-CE QUI T’INSPIRE À CRÉER?

L’objet imaginé doit rester super simple. J’ai tendance à comparer parfois à d’autres dans mon industrie ou à d’autres objets aussi publicisés partout autour de nous. En général, les objets conçus sont très techniques, la finition est impeccable et souvent complexe, mais en réalité, on peut sortir de ça et je reviens toujours à sortir à ce piège qui me définit moins. Je m’inspire aussi de ce qui fait au Sud de nous, dans les derniers paysages sauvages qui reste de l’Ouest Américain. Moi qui a un gros crush entre les antiquaires et le moderne, j’ai toujours été mélancolique de tous ses souvenirs qu’un seul objet peut représenter pour une personne.

EN TROIS MOTS, COMMENT DÉCRIS-TU TON STYLE?

Robuste, simple, heritage.

QUELS SONT LES ATELIERS QUE TU OFFRES ET DANS QUELLE RÉGION?

On commence par de la petite maroquinerie, des portefeuilles simples. On est ouvert à se faire challenger. Région des Cantons-de-l’Est bin sur ! 

UN DE TES FUNKY TRUCS POUR DÉVELOPPER TA CRÉATIVITÉ?

La rencontre d’autres personnes que j’aime prendre une bière. Y en ont des choses qui se crée autour d’une bière! Je consomme beaucoup de photos aussi dans les films ou il y a parfois un stylisme d’objets très inspirant. Finalement, en me laissant emporter par les notes de musique Country-folk, mon esprit vagabonde loin. Faut juste que je me rappelle de prendre des notes haha et pas oublier.

 

Un atelier de création d’un porte carte mince aura lieu ce dimanche 30 juin au Beat et Betterave à Frelighsburg, dans les Cantons de l’Est. Voyez tous les détails et inscrivez-vous ici.

Laisser un commentaire